ApiCouture

Le blogzine qui pique

Tropical Moneta

A nouveau, j’ai cousu une Moneta de Colette Patterns !

Le dos !

Malgré les quelques soucis rencontrés sur Moneta première du nom, j’étais assez satisfaite du résultat et de l’expérience « couture jersey« . Moi qui ne recouds jamais deux fois un patron en général (non pas que ce soit une règle absolue, mais il y a juste tellement de patrons qui m’intéressent…), j’avais vraiment envie d’en faire une autre, ne serait-ce que pour appliquer les modifications qui étaient nécessaires sur la première.

Ce patron propose 3 versions différentes. J’ai recousu une version 2 (manches longues – c’est la version de ma première Moneta) en y ajoutant le col de la version 1 (sans manches). Dans le patron, le montage du col n’est expliqué que pour la version 1 qui est doublée, donc j’ai simplement cousu le col comme je l’entendais, tout simplement endroit contre endroit avec le col à l’intérieur.

Si c’était à refaire (et ce sera certainement le cas), j’utiliserais un jersey plus ferme pour le col car il a tendance à rebiquer et à ne pas rester bien plat. On le voit sur les photos. Pour le réaliser, j’ai utilisé un jersey noir semi-transparent acheté à 1€ au marché… Je savais plus ou moins à quoi m’attendre, je suis encore un peu en mode test, c’est-à-dire que j’ai encore du mal à « investir » d’importantes sommes dans mes tissus.

Mes soucis de surjeteuse n’ont pas vraiment aidé non plus et les coutures ne sont pas franchement élastiques sur  ce col (soupir). Car malgré l’enseignement de la première Moneta sur les problèmes de surjeteuse, ce n’est pas réglé et j’ai encore du reprendre une bonne partie des coutures à la… machine à coudre au point zigzag.

Au niveau de la taille du patron, si vous avez lu l’article sur ma précédente version, vous vous souvenez que je l’ai agrandi par erreur à l’impression en omettant de décocher l’option « Ajuster au format de la page ». J’ai donc cette fois redécoupé les contours du buste au niveau de la taille S au lieu de la M ce qui a compensé l’erreur. J’ai donc fait l’équivalent d’une taille M et ça taille plutôt bien, en tout cas comme sur les photos du site Colette.

La dernière fois, je n’avais pas compris qu’il fallait froncer la jupe avec de l’élastique ; cette fois oui, mais j’ai utilisé un élastique blanc classique… Ce n’était pas un très bon choix car son épaisseur le rend inconfortable et crée une surépaisseur. On oublie un peu ça en portant la robe et ce n’est pas vraiment visible, mais le soir lorsque que je retire la robe, j’ai clairement la marque de l’élastique. Donc, note à moi-même : acheter de la laminette ou du lastin (merci le livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson). Autre souci concernant cet élastique, j’ai eu du mal à le froncer ce qui fait que la jupe était 1 ou 2 cm plus grande que le buste à la fin. J’ai donc dû refroncer un chouïa

par-dessus l’élastique au moment de l’assemblage de la jupe au buste, ce qui crée quelques bourrelets heureusement invisibles sur l’endroit.

Le tissu est un jersey très coloré de la dernière collection de Mondial Tissus : aussitôt vu, aussitôt adopté : tout à fait mon style et mes couleurs, et un rayon de soleil par les temps froids qui courent, ce n’est pas de trop… Cependant, le côté « petits motifs » gomme l’emplacement de la taille, déjà un peu basse à mon goût, que j’aurais pu/dû souligner d’un tissu élastique noir pour un meilleur rendu. C’est possible que je modifie ça prochainement en veillant à ce que la couture ne se voie pas trop. C’est le genre de modification qui passe mieux rentré dans les coutures de côté.

Résultat donc, une jolie robe en jersey de plus, toujours pas la Moneta parfaite… Mais ça va de mieux en mieux !

J’ai aimé sur cette Moneta tropicale :

  • Le modèle bien fichu, bien taillé (cette fois !)
  • Le tissu, que j’adore
  • Le rendu général très sympa, j’ai eu quelques compliments

J’ai moins aimé :

  • Mauvais choix de jersey pour le col
  • La taille toujours trop basse selon moi
0

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.